Compte-rendu de la commission boutique du 4 janvier 2022

De arruwiki

Présents : François, Johan, Carla, Françoise B, Françoise Mi, Christine D, Hervé, Étienne, Laurent, Jean-Pierre, Jean-Claude, Rosy, Mijo, Nadine, Odile, Annick

Ordre du jour :

  • Visite et discussion autour du nouveau local en face de l’ARRU
  • Propositions de réaménagement des espaces
  • Idées en vrac
  • Débat de fond

Prochaine commission : le mardi 18 janvier 2022 à 13h30

À préparer : papier grand format afin de faire un croquis des nouveaux espaces

Visite et discussion autour du nouveau local en face de l’ARRU

Nous avons rencontré M. Zaphini, présent sur les lieux ce jour. Avec lui, nous avons pu visiter le local qui pourrait servir de réserve pour les stocks saisonniers, stocks de matériau récupérés, stocks de vélos à réparer. Il s’agit d’un local d’environ 47 m de long sur 3 m de large et une bonne hauteur sous plafond.

Après négociation, M. Zaphini accepte de nous le laisser pour 250 euros mensuels, pas moins. Il fera installer un compteur indépendant et reprendra la pente de l’évacuation d’eau pour que le local reste au sec.

Il faudrait voir avec les réparateurs vélos comment ils souhaiteraient utiliser l’espace et s’ils veulent y créer un atelier en sachant qu’ils seraient séparés du reste de l’équipe. Si la réserve à vélos est délogée, nous aurions un gain de place énorme pour réaménager notre bon vieux local.

Propositions de réaménagement des espaces

  • A l’entrée, enlever l’îlot qui bloque le passage et laisser de la place pour des gros objets/électroménager.
  • Mettre les vélos à l’entrée à droite pour éviter les va-et-vient lorsque les gens en essayent.
  • Enlever les étagères multimédia/luminaires pour ouvrir jusqu’aux vélos pendus, recréer la cloison à cet endroit (à la hauteur des jouets).
  • Enlever également l’îlot central vers la caisse.
  • Ranger et déplacer l’outillothèque.
  • Arranger l’espace réparation. Vélos en rangs.
  • Créer un grand plan de travail pour le tri qui remplacera les vélos pendus et sous lequel pourront être rangés des caddies.
  • Aménager un espace de convivialité dans le prolongement de la caisse.
  • Déplacer la caisse ou l’évier pour qu’il soit plus accessible à tous.
  • Autre idée : réorganiser les étagères vaisselle en les mettant dos à dos (solidarisées entre elles pour les rendre très stables), les décoller du mur pour les ramener plus au centre... La circulation se ferait le long du mur à gauche de l'entrée et sur le mur de retour du fond,les meubles prendraient place contre le mur en enfilade et les tableaux, horloges et/ou étagères à suspendre au dessus. De ce fait, on gagne de la surface au sol en mètres linéaires et on optimise les surfaces murales.

Idées en vrac

  • Récupérer une tente militaire ou un barnum pour créer un espace tampon/de tri à l’extérieur où les gens pourraient apporter les dons.
  • Augmenter les prix et la qualité et réduire la quantité.
  • Utiliser des stickers pour indiquer la période d’entrée (par semestre ?) d’un objet afin de mieux identifier les objets qui ne se vendent pas et optimiser le roulement.
  • Certaines choses (vaisselle, tissus, bois) se recyclent bien et ont un coût environnemental moins important que l’électronique. Chercher des filières de recyclage pour les invendus et creuser les moyens de recycler/surcycler ce qui pollue le plus.
  • Vendre des pièces détachées (câbles de lampe...) au lieu de jeter des objets entiers. Tout se récupère.
  • Prévoir des caisses de tri dans la réserve pour ces pièces détachées.
  • Créer des lots de boulons, vis... à mettre en vente.
  • Avoir des caddies avec des objets en vrac par catégorie que l’on peut sortir facilement dehors.
  • Faire une vente flash par mois.
  • Ne pas hésiter à laisser un objet dans la réserve si on n’est pas sûr de sa valeur.
  • Faire des roulements entre le stock et la réserve plus souvent.
  • Réfléchir au sujet des apports SICTOMU/Particuliers/Vides-maisons – Respecter la liste des choses à ne pas prendre.
  • Remplacer un objet en moyen état par un objet en très identique au lieu de tout mettre en rayon.

Débat de fond

Les discussions et les avis sur l’organisation des espaces divergent aussi car dans le fond, nous ne partageons pas la même conception du recyclage des déchets. Une partie considère que la recyclerie doit offrir une seconde vie à un maximum d’objets qui finiront détruits et enfouis. Les gens achètent de tout et il vaut mieux qu’ils se rendent dans une recyclerie que dans une grande surface. Il ne faut donc pas être trop sélectif et récupérer un maximum. C’est aussi ce qui permet d’avoir une politique de prix bas pour les petits budgets.

Pour d’autres, il y a une réflexion à mener sur la surconsommation et le rôle de la recyclerie en tant qu’organe de sensibilisation. Si l’on vend une quantité trop importante de choses dont la qualité reste moindre (plastique, made in china, gadgets « inutiles »), on participe aussi à stimuler cette consommation superflue. Dans ce cas, il vaut mieux miser sur moins de choses exposées, alléger visuellement les espaces, être plus stricte dans la sélection, et privilégier des choses de bonne fabrique.

Propositions supplémentaires Carla/Johan – à discuter :

  • Rassembler espace multimédia avec DVD/CD et livres
  • Rassembler jouets et puériculture
  • Rassembler vélos et sport
  • Le cube devient l’espace de test/réparation multimédia (projet de déménagement imminent)
  • Les outils et bricoles seront triés et rangés dans l’actuelle réserve de jouets qui trouvera un meilleure place